100 %

Wambrechies rejoint le projet de parc paysager de l'Arc Nord

Vous êtes ici

Précédent

La commune a adopté la charte de coopération de ce projet porté par la MEL visant à préserver et valoriser le patrimoine rural des communes de la frange Nord-Ouest de la zone urbaine métropolitaine.

Publié le 28 novembre 2019

L'Arc Nord, auquel Wambrechies appartient et qui s’étend sur 10 000 hectares regroupant 17 communes du talus des Weppes (Escobecques) au Mont du Ferrain, est un espace défini comme remarquable, caractérisé par une mosaïque de cultures, de paysages et de sites préservés, qui concentre des enjeux économiques, sociaux et environnementaux multiples.

Posé en limite de la zone dense urbaine métropolitaine, ce territoire est soumis à d'intenses pressions foncières de consommation, de fragmentation et d'altération qui risquent de le dénaturer à terme, notamment à travers l'artificialisation des sols.

La Métropole Européenne de Lille a donc lancé dès 2014 des études visant à créer un parc paysager sur l'ensemble du secteur afin de le préserver et de le valoriser.

Une charte de coopération a ainsi été proposée cette année aux communes concernées afin de les fédérer autour d'une vision partagée de l'Arc Nord dont l'enjeu essentiel repose sur la qualité du cadre de vie. 

Adoptée par vos élus à l'unanimité lors du conseil municipal du 17 octobre dernier, cette charte engage la MEL et les communes signataires à initier un dispositif de préservation et de valorisation des espaces agricoles et naturels périurbains dès 2020 autour de trois grands axes : 

  • renforcer la trame verte et bleue
    nb : en France, la trame verte et bleue désigne officiellement depuis 2007 un des grands projets nationaux français issus du Grenelle de l'Environnement. Elle est constituée de l'ensemble du maillage des corridors biologiques (ou corridors écologiques, existant ou à restaurer). Objectif : enrayer la perte de biodiversité. La suite sur wikipédia.

  • soutenir une agriculture durable

  • partager une vision de parc

Concrètement, le projet de parc paysager de l'Arc Nord doit ainsi faciliter et accélérer 

  • le développement de sentiers nature,
  • le maintien et la création de paysages de qualité,
  • la création d'espaces de nature et d'haltes vertes.

nb : dans cet esprit, la MEL a déjà acquis le parc de la Chanterelle à Verlinghem qui était une propriété privée, afin d'en faire un espace nature public ouvert à tous.

Aucune participation financière n’est demandée à la commune qui sera associée à chaque phase de développement, notamment lors de rencontres annuelles actant l’avancement du projet de parc paysager et réunissant élus, partenaires institutionnels (Chambre d'Agriculture, Région, Département...), associations et syndicats agricoles.

La MEL a planifié 100 000€ d’études et 500 000€ de travaux jusqu’en 2022, puis 100 000€ et 1 000 000€ en 2023.

Compte rendu du conseil municipal du 17 octobre 2019

Poids : 223.82 Ko
Téléchargement