100 %

Vent de Bise : ça avance

Vous êtes ici

Précédent

Les premières mises à terre des bâtiments désamiantés sont l'occasion de revenir sur l'ambitieux projet de requalification du quartier.

Publié le 13 juin 2018

Le spectaculaire commence ! Après de très longs mois consacrés au désamiantage, les premières habitations ont donc été rasées (photo ci-contre). 

Ce n'est qu'un début : 52 logements vétustes appartenant aux trois résidences du Beau Passage, du Bon Coin et de la Corderie, les plus anciennes du quartier, seront à terme démolis pour laisser place à un nouveau projet, faisant la part belle à la mixité sociale.

Pourquoi démolir ?

Vétustes, mal isolées et nécessitant d'importants travaux, les trois résidences devaient de fait être à minima réhabilitées. 

C'est d'ailleurs cette option qui a d'abord été étudiée, mais la mise aux normes -notamment énergétique- et la présence d'amiante en ont décidé autrement en faisant exploser les coûts et en contraignant à des solutions de relogement qui auraient duré plusieurs mois. 

Les services de l'Etat, la Métropole Européenne de Lille (MEL), la Ville et le bailleur Vilogia ont donc décidé leur démolition, en accompagnant ce choix de propositions adaptées de relogement aux résidents.

Un nouveau quartier

En lieu et place sortira de terre une centaine de logements. 

Un projet mixte, mêlant habitat locatif social, accession sociale et accession privée, au triple ressort :

> répondre à la demande de l'Etat de reconstruire des logements accessibles dans les mêmes termes et conditions de ressources que ceux détruits,

> promouvoir le vivre ensemble à travers une nouvelle mixité sociale dans ce quartier, 

> poursuivre la rénovation et la transformation urbaine du quartier du Vent de Bise en respectant le cadre urbanistique de la Loi Alur, à savoir densifier l'habitat afin de limiter l'étalement urbain et préserver ainsi les zones agricoles.

 

L'aspect général s'intégrera harmonieusement au bord de Deûle face à la distillerie, en s'appuyant sur les formes de la Villa Van Gogh posée de l'autre côté du pont.

Enfin que les usagers de ces zones se rassurent :

> le nombre de places de parkings publics disponibles va augmenter : en plus des places de stationnement réalisées sur les parcelles privatives de Vilogia, des places de stationnement publiques seront reconstruites en nombre supérieur suite à la démolition du LCR ;

> l'espace vert, les jeux pour enfants et le terrain multisports aménagés il y a quelques années seront maintenus.

C'est pour quand ?

Au vu de l'ampleur du chantier, il nous paraît sage de ne pas avancer pour l'heure de date précise des premières livraisons : fin 2020 si tout va bien ?

Pour tout renseignement complémentaire
Prenez contact avec la direction du service urbanisme : dir.urbanisme@wambrechies.fr