100 %

Retour sur la cérémonie des vœux du maire

Vous êtes ici

Précédent

Daniel Janssens a présenté ses voeux lundi 8 janvier dans une salle Walle transformée, et comble. L'occasion d'évoquer les politiques publiques en cours et à venir, sans éviter les sujets qui fâchent.

Publié le 11 janvier 2018

Je dirais que Wambrechies est aujourd'hui « un esprit sain dans une ville saine »

Daniel Janssens

"Je ne suis pas sourd et j'entends souvent que Wambrechies construit trop. Alors je vous invite à regarder un peu autour de vous. Toutes les villes construisent et dans toutes les villes, les élus sont confrontés à ce phénomène : de nombreuses personnes vivent aujourd'hui seules dans leur logement. C'est un mode de vie qui se développe d'année en année". 

En d'autres termes, afin de répondre à la demande pressante de logements, la ville va continuer de se développer. En plus de la finalisation du projet Green Village, 2018 verra sortir de terre le Domaine du Grand Air (photo ci-dessous), entre la rue de Bondues et les jardins de la Résistance. Composé de logements collectifs et individuels autour d'un futur parc public, il permettra de désenclaver les rues de la Résistance et du 8 Mai et d'offrir une aire de stationnement derrière l'école La Providence.

Daniel Janssens est aussi revenu sur la rénovation du quartier du Vent de Bise, dont "la démolition débutera bientôt. Le permis de construire qui vient d'être déposé est en cours d'instruction." 

D'autres projets de moindre envergure verront le jour en 2018 : un immeuble à bord de canal rive droite, un autre à l'emplacement du garage Gontier, à l'angle de l'avenue de la Gare et de la rue d'Ypres. Il mêlera habitat et commerces, à l'instar du bâtiment prévu à l'angle de la ruelle de l'Agrippin et de la rue du Général Leclerc. Sans oublier la villa Adrienne, quasiment achevée et très prochainement livrée rue du Général Leclerc (à côté de Carrefour City).

Autre sujet de discussion à Wambrechies : le stationnement. Le maire a annoncé la création "d'un parking pour le personnel de la mairie, qui pemettra d'offrir 32 places publiques supplémentaires", création qui complète l'extension du périmètre zone bleue dans le centre-ville.

"J'insiste néanmoins", a-t-il ajouté, "sur l'effort collectif qui doit être fait afin que chacun réduise l'utilisation de son véhicule pour les petits trajets : les liaisons douces que nous avons mises en place dans les nouveaux quartiers permettent des déplacements à pied et à vélo". La rénovation du pont du centre-ville qui vient de débuter participe, de fait, de cet accent porté sur ces liaisons douces.

 

Développement économique & hôtel restaurant

"Ce sont déjà plus de 5 200 personnes qui, chaque jour, viennent travailler à Wambrechies" a rappelé Daniel Janssens, avant de préciser que la politique de développement économique se poursuivra en 2018 avec "le projet Ecospace, qui prend peu à peu sa forme définitive le long du contournement Est".

Un parc " composé de showrooms, de services, de commerces et de cellules artisanales et de stockage, qui réaffirme une démarche environnementale globale et de bien-être au travail (...), en adéquation avec les parcs d'activités du XXI siècle."

Quant à l'hôtel-restaurant (photo ci-contre), le Maire a affirmé que les travaux "devraient débuter en ce début d'année, comme annoncé l'an dernier. Cela permettra d'accueillir les commerciaux et clients en lien avec les nombreuses entreprises des parcs environnants ainsi que de nouveaux touristes. Sans oublier, lors d'évènements familiaux, la facilité qui vous sera donnée d'héberger vos proches sans avoir à courir trop loin !"

Inauguration prévue pour la partie restaurant : le 31 décembre prochain. Pour l'hôtel, il faudra attendre le premier semestre 2019.

 

La rénovation du château de Robersart...

Ce haut-lieu du patrimoine bâti wambrecitain est en travaux depuis plusieurs mois déjà. Bonne nouvelle, ceux-ci "devraient s'achever avant le dernier trimestre 2018".

A la clef : une nouvelle charpente et une nouvelle toiture pour le corps central, des façades rénovées, un nouvel ascenseur et une nouvelle salle, "dont le volume sera magnifié par une superbe charpente" permettant d'accueillir des petits concerts.

Cette rénovation s'accompagnera en 2018 de la finition du jardin rond de la Comtesse et de l'édification d'un kiosque sur la place centrale du parc.

Petite info supplémentaire : le château bénéficiera d'une mise en lumière qui "fera ressortir la qualité architecturale et culturelle de ce magnifique joyau de notre patrimoine..." 

 

...et celle du fort du Vert Galant

L'autre grand chantier de rénovation patrimoniale est celui, au long cours, du fort du Vert Galant.

Si 2017 a vu la finalisation de deux nouvelles salles et l'installation de sanitaires, 2018 verra la réalisation "de travaux d'assainissement au niveau de l'entrée principale et la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite". En redonnant à l'ensemble, "une image semblable à l'origine, avec les pavés d'antan" afin de rendre à ce lieu de mémoire, de culture et de loisirs "sa véritable dimension".

 

DEUX INVITES
Emmanuel Disseaux, patron de New Workers, une société de co-working récemment implantée à l'Ecospace et Pierre Frappé, président de l'association Wambrechies Entraide Réfugiés, ont ouvert la soirée en prenant la parole aux noms, respectifs, des mondes économiques et associatifs.

Numérique

Le maire est revenu sur le déploiement du nouveau site (qui est vraiment super), la mise en place du portail famille aussi, mais a surtout apporté une bonne nouvelle à ceux qui ne bénéficient pas des 400Mbits du co-axial de Numéricable : la confirmation du calendrier de déploiement de la fibre optique sur la commune. "Le timing prévisionnel reste de mise et nous pouvons escompter un démarrage effectif des travaux de l'opérateur Orange au premier semestre 2018 et les premiers logements éligibles à la fibre dès septembre 2018".

 

Sécurité publique

"Une ville attirante, c'est ausi une ville sécurisée".  C'est en ces termes que Daniel Janssens a abordé le volet de la sécurité, rappelant que la ville "a terminé l'installation du système de vidéoprotection". "Parallèlement, les effectifs de notre police municipale ont été renouvelés pour toujours plus d'îlotage et de proximité".

"Notre priorité", a-t-il ajouté,"reste le lien de confiance avec la population et la sécurisation des écoles, tant en termes de présence policière que de renforcement du barriérage et de pose de protections supplémentaires. Afin de protéger nos enfants et d'éviter le stationnement dangereux. Dans cette optique, nous avons aussi installé des visiophones à l'entrée des écoles Ferry et Pasteur".

Vous l'aurez compris : 2018 s'inscrit dans la continuité des années précédentes. Pas de projet révolutionnaire mais une ambition renouvelée, celle d'un développement équilibré entre rénovation patrimoniale, accompagnement du dynamisme économique local et construction de logements pour tous, dans un souci toujours présent de préservation -voire d'amélioration- de l'environnement.

MAIS AUSSI...
Daniel Janssens a aussi abordé de nombreux autres sujets, dont la rénovation du foyer-logement Le Petit Paradis, qui devrait débuter fin 2018. Objectif : reconstruire 48 logements neufs et aux normes, plus confortables et moins énergivores, en lieu et place des 64 appartements actuels.
L'agrandissement de la maison de retraite a lui aussi été évoqué, Daniel Janssens espérant du Conseil Départemental une augmentation de sa capacité d'accueil de 67 à 83 lits.
Finissons par les clins d'oeil appuyés du Maire à la distillerie qui a fêté son bicentenaire cette année, ainsi qu'au livre co-écrit par Jean-Pascal Vanhove et Pierrre Pennequin, Wambrechies, son histoire du XIIe siècle à nos jours.