100 %

Les classes d'éveil musical, pour l'amour de la musique

Vous êtes ici

Précédent

Dépoussiérer l'apprentissage musical, laisser les enfants de 5 à 6 ans s'exprimer et découvrir par le jeu les instruments : bienvenue dans les joyeuses classes d'éveil de l'école de musique !

Publié le 06 juin 2019
La classe d'éveil musical, réunie autour de Gaëtan Quille, en plein cours... d'échauffement par le chant.

Réunis mercredi 5 juin dans l'auditorium du château de Robersart autour de celui qu'ils appellent tous "papa" à son grand dam, les enfants de la classe d'éveil musical du matin, âgés de 5 ans, s'impatientent : "Quand est-ce qu'on commence ?".

Gaëtan Quille, le papa, préfère en rire même s'il rappelle à l'envie qu'il n'est que leur prof. Un prof à l'écoute, tendre et patient, qui emmène depuis un an maintenant ses petites classes à la rencontre de la musique. À sa façon.

Point de solfège ou de métronome : l'enseignement rigoriste n'a pas cité ici. Place à une ambiance ludique laissant libre cours à l'imagination débordante des petits afin de faire de la découverte de la musique un moment joyeux, empreint de liberté.

"Il ne faut surtout pas les brider, les inhiber", explique Gaëtan. "Chacun s'exprime différemment : il ne faut donc pas les formater. L'éveil musical doit donner envie de musique. L'année prochaine, en éveil 2, ceux qui le souhaitent pourront choisir un instrument et s'y tenir. Mais seulement ceux qui le souhaitent. Cela signifie aussi que les enfants abordent les instruments avant le solfège, ce qui change beaucoup de choses".

La trompette, ce trésor !

Résultat : les petits s'éclatent joyeusement. En s'essayant au piano, au marimba, à la batterie, au xylophone ou encore aux fameuses timbales dont les beats gutturaux ont fort impressionné : "On dirait Star Wars !", "On dirait Ninjago !", "C'est la vengeance !"...

Une ambiance décontractée et propice à l'échange qui permet à Gaëtan de leur enseigner, l'air de rien, le vocabulaire musical, les noms des familles d'instruments, leurs histoires, leurs matières. Avec des résultats inégaux : "La saxo, avant, bah c'était en bois" assène doctement Louison. "Et c'est un instrument de Chine", complète son copain Clément... Mais le résultat est là : les enfants adorent ces cours, les rires fusent et l'amour de la musique leur tend les bras...

 

Les cours d'éveil musical

Changer d'approche pour offrir un abord ludique à l'enseignement de la musique : ce souhait commun de Gaëtan Quille et du directeur de l'école, Baptiste Dewez, est une petite révolution en soi. A l'opposé du dogme rigoriste culturellement ancré qui habille l'enseignement musical et éloigne pendant plusieurs années l'enfant de l'instrument.

Là, c'est liberté et musique d'abord, on verra pour le solfège après.

La musique, c'est mieux quand on peut en faire ! Le 5 juin, les enfants ont pu manipuler une trompette et s'essayer au piano, au xylophone (photo), aux timbales, à la batterie et au marimba !

Ces cours, lancés l'année dernière, se tiennent au dernier étage du château de Robersart, entre auditorium et salles d'instruments. Ils s'adressent aux grandes sections de maternelles (5 ans) les mercredis matin et aux CP (6 ans) les mercredis après-midi.

Si vous êtes jeunes parents & intéressés, sachez que les inscriptions pour l'année prochaine débutent le 26 juin (toutes les dates sont à découvrir sous ce lien).

L'école municipale de musique, ses tarifs, ses cursus, ses instruments enseignés sont, eux, présentés ici.

Venez les rencontrer !

Les classes d'éveil musical, à l'instar de toutes les autres classes de l'école, se produisent sur scène, mardi 25 juin dès 19h à la salle des fêtes, lors de la grande soirée de fin d'année (ils y chanteront, plus précisément). L'occasion de découvrir le talent des jeunes pousses, mais aussi de rencontrer les profs de musique, de discuter avec les parents... En savoir +
Et si vous loupez cette occasion, l'école organise une journée portes ouvertes le 4 septembre.