100 %

Léo Pecqueur, apprenti particulier

Vous êtes ici

Précédent

Le jeune homme, apprenti charcutier-traiteur chez Rigaud & Filles, vient de connaître une semaine particulière, marquée par deux mises à l'honneur qui se complètent très bien au final...

Publié le 26 novembre 2018
La Confrérie de l'andouillette est venue remettre en main propre à Léo Pecqueur son prix, samedi, à Wambrechies.

"Léo est poli, souriant, agréable, consciencieux et motivé. Il ne demande qu'à apprendre le métier..." Laurent Rigaud, qui tient avec ses filles la boucherie/charcuterie/traiteur en centre-ville, ne tarit pas d'éloges sur son nouvel apprenti.

Et pour cause : le jeune homme vient de décrocher le 4e prix du relevé concours international de l'andouillette de Cambrai.

La Confrérie qui l'organise est même venue le lui remettre en mains propres samedi 24 novembre (photo ci-contre).

Une reconnaissance de la part de ses pairs, une marque de talent professionnel indéniable... propre à effacer les a priori. Car Léo Pecqueur n'est pas un apprenti comme les autres. Léo est trisomique.

L'histoire d'une rencontre

Au-delà de ses nombreuses qualités, sa chance est d'avoir rencontré Laurent Rigaud pour qui "chacun a le droit à une chance dans l'entreprise, peu importe son handicap, son milieu d'origine, ses spécificités".

L'entrepreneur, à qui une élue du Conseil Régional, Mme Peucelle, glisse à l'oreille qu'un jeune handicapé en Centre de Formation des Apprentis cherche du travail, décide de tenter l'aventure. En rencontrant le jeune homme, en se rapprochant de structures spécialisées pour lui donner sa chance en lui construisant un parcours de formation et d’intégration adapté.

Le résultat semble probant. Au point qu'il compte bien l'embaucher quand Léo aura achevé sa formation.

Patron & apprenti mis à l'honneur

Une belle histoire qui a été récompensée jeudi 22 novembre : l'enseigne Rigaud et Filles a reçu le trophée InitiaTH’iv​ de l'Agefiph (l'Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des personnes Handicapées).

Petit clin d'oeil en guise de conclusion : savez-vous qui était le finaliste malheureux de ce trophée ? Le mastodonte Auchan...  
Comme quoi, rien n'est perdu d'avance. Il faut savoir tenter sa chance comme Léo, et dépasser le confort des préjugés comme Laurent.

 

La Boucherie, charcuterie, traiteur Rigaud & Filles