100 %

Le Petit Paradis change d'ère

Vous êtes ici

Précédent

La première phase de travaux de réhabilitation de la résidence du Petit Paradis débute lundi 3 février. Objectif : adapter la structure aux normes et aux besoins actuels tout en étoffant l'offre de logements sur la commune.

Publié le 27 janvier 2020
En lieu et place de l'actuelle résidence sortiront de terre 127 logements dont 42 réservés aux séniors, ainsi qu'une nouvelle salle communale.

Destiné aux personnes autonomes de plus de 60 ans, seules ou en couples, le Foyer-Logement Le Petit Paradis installé rue Obert et géré par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) va faire peau neuve.

Ouvert en 1978 et doté d'un restaurant et d'équipes d'entretien, il répondait alors au souhait d'un public friand de lieux de vie communautaires débarrassés des soucis du quotidien.

Depuis, les années ont passé, les aspirations des séniors ont évolué et le foyer logement s'est peu à peu vidé de la moitié de ses résidents. 

Désormais surdimensionnée, vétuste et dotée d'un bilan énergétique d'un autre temps, la résidence doit se réinventer.

C'est tout l'objet des travaux qui débutent le 3 février : Le Petit Paradis va être repensé pour réduire l'offre d'appartements réservés aux séniors dans des conditions de confort et d'économies d'énergie accrûes.

Un programme mixte de logements en accession libre et sociale

La future résidence proposera 48 nouveaux appartements réservés aux seniors et allant du T2 au T3, contre 64 actuellement. Elle conservera le principe d'un lieu de vie commun au travers d'une salle dédiée à la restauration collective et la tenue d'activités.

Le projet se complètera d'appartements en accession libre et sociale afin de répondre à la forte demande de logements.

Les travaux devraient s'étaler sur 3 ans, divisés en plusieurs phases.

La première phase qui débute le 3 février (et ne contraint pas au déménagement des actuels résidents) devrait s'achever au printemps 2021. Une partie de la structure sera démolie pour construire, notamment, la future salle commune.

Perturbations de voiries

Cette première phase nécessite le déplacement de l'entrée de la structure côté avenue Foch et la mise en sens unique de l'avenue Kennedy et d'une partie de celle du du Maréchal Juin (plan ci-dessous).