100 %

La Résidence Obert va faire peau neuve

Vous êtes ici

Précédent

La maison de retraite wambrecitaine va être repensée pour accueillir plus de pensionnaires dans des conditions de confort accru.

Publié le 26 décembre 2019
Projection en image de synthèse de la future résidence Obert vue depuis la rue des Ecoles.

Depuis 1979, la maison de retraite de Wambrechies accueille en cœur de ville 67 résidents dans des bâtiments qui nécessitent aujourd'hui d’importantes transformations.

Aussi, après de nombreuses réunions de concertation, de rendez-vous, le projet de restructuration de la résidence Obert est né et vise plusieurs objectifs :

> L'amélioration du confort des résidents

Le projet prévoit la création d'une salle de bain et de toilettes individuels dans chaque chambre, chambres qui seront agrandies pour atteindre 22 m²;

La cour intérieure de la résidence sera réaménagée par des paysagistes et agrandie en jardin de promenade -l’ensemble du bâtiment s’intégrera de plus à l’architecture du centre ville pour une harmonisation du bâti (projection ci-contre).

> Le respect des normes environnementales (HQE et Effinergie) et de sécurité,

Les chambres, agrandies, vont être complètement repensées. Elles bénéfécieront notamment toutes d'une salle de bain et de toilettes privatives.

> Et l'accroissement de la capacité d’accueil

Afin de répondre aux défis actuels et à la demande croissante d'hébergement, la capacité d'accueil de la structure passera de 67 à 80 lits.

Ces 13 places supplémentaires seront affectées à une unité de vie temporaire (pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou souffrant de troubles cognitifs). Un accueil d’urgence et immédiat, le seul dans la région, qui permettra notamment aux aidants de bénéficier de temps de répit dans leur accompagnement.

Un chantier au long cours

Le chantier de rénovation devrait durer une quarantaine de mois, avec trois phases permettant de perturber le moins possible le quotidien des résidents.

Le dépôt du permis de construire est prévu pour début 2020. La première phase du chantier devrait être livrée en janvier 2022 pour une fin des travaux prévue fin 2023.

L’ensemble des travaux a un coût estimé à 10 millions d'Euros co-financés par l'Agence Régionale de Santé, le Conseil départemental auxquels s'ajoutent des financements propres et un prêt, complétés d'une demande de subvention auprès de la MEL. La Ville a également été sollicitée ainsi que les caisses de retraite.