100 %

Attention au monoxyde de carbone

Vous êtes ici

Précédent

L'hiver s'installe et nous avons naturellement tous rallumé le chauffage. Pourtant, un geste aussi anodin peut mettre en danger toute une famille.

Publié le 27 novembre 2019

Inodore, incolore, le monoxyde de carbone (CO) provoque chaque année en France au moins 1000 hospitalisations et une centaine de décès.

Un appareil de chauffage mal réglé, une cheminée qui n’a pas été ramonée, des ventilations bouchées pour préserver la chaleur du logement : les maladresses sont nombreuses et peuvent coûter cher ! Car une fois inhalé, le monoxyde de carbone vient se fixer sur l’hémoglobine du sang pour prendre la place de l’oxygène, causant ainsi l’asphyxie.

Perte de connaissance en quelques minutes

Puisqu'il n'a ni couleur, ni odeur, seuls les premiers symptômes révèlent la présence de ce gaz toxique : maux de tête, vertiges, nausées, vomissements... Son action peut être très rapide et sa victime peut perdre connaissance en quelques minutes. Tous les types de combustion sont concernés, ne prenez donc aucun risque !

Si vous suspectez une intoxication,

  • aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  • évacuez les locaux et appelez le 18,
  • ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs pompiers.

Des gestes simples à adopter

Des gestes simples existent pour prévenir toute intoxication : 

  • faites ramoner mécaniquement tous les conduits de fumées chaque année,
  • faites vérifier vos installations de chauffage par un professionnel,
  • aérez votre logement quotidiennement,
  • n'utilisez pas de chauffage d’appoint plus de 2h en continu,
  • et, surtout, ne bouchez pas vos systèmes de ventilation.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.intoxCO-npdc.fr