Vous êtes ici : Accueil / Services publics / Etablissements scolaires / Restauration scolaire

Restauration scolaire

Les menus de la restauration municipale

(cliquez sur les images pour les agrandir. Les menus sont aussi téléchargeables en pdf).

Les cantines

La ville de Wambrechies compte trois restaurants scolaires publics. Deux sont installés dans l'école maternelle Madame de Sévigné et le groupe scolaire Pasteur/Ségur, le troisième étant le grand restaurant central "Jean Vandenbosch" sis rue des Ecoles en centre ville, qui accueille les enfants des écoles Louis Leroy et Jules Ferry ainsi que ceux participant aux mercredis récréatifs et aux accueils de loisirs.

Les écoles privées St Vaast et La Providence disposent chacune d'un lieu de restauration au sein de l'établissement. Les menus servis sont les mêmes que dans les cantines publiques puisque c'est la ville qui fournit l'intégralité des repas.

Inscription automatique

Tous les enfants inscrits dans une école wambrecitaine, qu'elle soit publique ou privée, sont inscrits d'office à la cantine. Evidemment, seuls les repas effectués sont facturés.

Tarifs 2016/2017

> 3,25€ pour les Wambrecitains en maternelle

> 3,40€ pour les Wambrecitains en élémentaire

> 4,25€ pour les extérieurs en maternelle et élémentaire

> le projet d'accueil individualisé (qui concerne les enfants souffrant d'une allergie alimentaire) est facturé 1,50€ aux Wambrecitains et 3€ aux extérieurs.

Un souci constant d'évaluation de la qualité de la restauration

Les menus sont choisis par une diétécienne pour une période de six à huit semaines, entre les vacances. Ils sont régulièrement évalués par la "commission menu", composée de parents d’élèves, de représentants du corps enseignant et du personnel de cantine, du cuisinier, de la diététicienne, d’un responsable de la société Dupont (actuelle titulaire du marché public de restauration scolaire) et de l’Adjoint délégué à la restauration scolaire.

Cette commission menu se réunit trois à quatre fois par an pour examiner et modifier, si nécessaire, les menus proposés par la diététicienne. Elle est aussi le lien entre les parents et les responsables de la restauration, pour faire remonter les problèmes rencontrés ou émettre des propositions.

Commission Menus du 3 avril 2017

Présents : M Michel SAS (Mairie), Mme Valérie DUQUESNOY et MM Oliviert DUVAL et Christophe FIACRE (Dupont Restauration), M. BERNOT David (Ecole Mme de Sévigné), Mmes ROGE Sabrina, DEWILDE Perrine (Parents d’élèves de L. Leroy), Mmes Marion GUIDEZ et Séverine LEMAIRE (Parent d’élèves St Vaast), Mme MAGY Véronique (Directrice de l’école la Providence), Mme DETOEUF Laurence (groupe Scolaire Pasteur / Ségur).
Excusées : Mme Maya VANCOILLIE ( Directrice du groupe scolaire Pasteur / Ségur, Mme Véronique LIGNY (Directrice de l’école Mme de Sévigné), Mme Claire LELONG (Parent d’élève St Vaast).

Sont examinés les menus pour la période du 2 mai au 7 juillet. Aucune modification importante n’est apportée jusqu'aux vacances, hormis 2 ou 3 appellations de produits.

Le parent de l’école Mme de Sévigné fait remarquer que les pâtes carbonara posent problème pour les enfants ne mangeant pas de porc. M. Sas reconnaît qu’il n’est pas facile de faire le tri dans ce genre de repas mais n’a pas de solution de remplacement pour ce problème spécifique qui n’est pas courant.

Les parents d’élèves de St Vaast se plaignent de la viande noyée dans la sauce et pas toujours de 1ère qualité (présence de cartilage).

Pour la Providence, tout va bien, plus de problème de plat ni de qualité. Néanmoins la Directrice souhaite que les plats adultes soient mis à part.

A Pasteur / Ségur, le repas australien a été très apprécié. C’est à refaire. En revanche, les enfants en ont “ras le bol” des pommes et souhaitent entre autres des bananes.

M. Sas fait remarquer que les bananes sont très rares en production locale, ce qui est prôné dans le futur marché de la Restauration scolaire. .

Bien qu’il n’y ait pas de représentant de l’école Jules Ferry, il est évoqué le gachis alimentaire dû, semble-t-il, au fait que les enfants de cette école soient obligés de prendre tous les composants du repas, même si ils ne les aiment pas.

M. Sas prend note et reconnaît être partisan du fait de faire goûter les enfants aux différents mets sans bien entendu insister afin de ne pas voir des plateaux revenir à moitié pleins et la nourriture finir aux déchets.

La réunion se termine sans autre commentaire et M. Sas indique qu’une prochaine réunion de la commission sera programmée en juin, vraisemblablement le 12 ou le 19, après la désignation du futur prestataire pour le nouveau marché qui prendra effet au 1er septembre 2017.

Contact

Service Ecoles,

Martine GALLOIS

03 28 38 84 26

Service Ecoles