Vous êtes ici : Accueil / Patrimoine / Patrimoine bâti / L'église Saint Vaast

L'église Saint Vaast

> Place du Général de Gaulle | Situer sur le plan de la ville

Cette église néogothique s'élève au centre de Wambrechies depuis 1868. Remise en valeur et éclairée, elle est un peu le phare de la commune.

A l'origine, la première église connue a été érigée au XIVe siècle. C'était une "Hallekerque", typique des Flandres, un peu à l'image de l'église Saint-Vincent de Marcq en Baroeul. Elle fut brûlée le 15 août 1581 par les Hurlus (rebelles protestants de Mouscron). Rénovée, elle fut à nouveau dégradée, vendue comme bien public et dépouillée de son mobilier au cours de la Révolution Française.

En 1852, l'augmentation de la population a rendue la vieille église trop petite pour accueillir les fidèles. C'est pourquoi, dans son projet de rénovation du centre ville, le maire de l'époque, le vicomte Martel Obert de Quevy décide de construire un lieu de culte flambant neuf. C'est l'architecte Charles Leroy qui est chargé du projet. Il est aussi architecte de la cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille pour laquelle il voulait une "maquette" grandeur nature. Ce sera l'église de Wambrechies !
Les travaux débutent en 1859 pour se terminer en 1868. Le vicomte, qui est mort deux ans auparavant, ne verra jamais sa grande oeuvre entièrement terminée.

En 1906, la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat votée l'année précédente s'applique. Depuis cette date, comme tous les lieux de culte antérieurs à la loi, l'église, après inventaire, fait partie du patrimoine de la ville.

La guerre de 14/18 va fortement dégrader le bâtiment. Les façades et toitures souffrent des bombardements. A la fin du conflit, pour couvrir la retraite, l'armée allemande va déclencher plusieurs explosions dont celle du pont-levis sur la Deûle. Le souffle de ces explosions détruit une grande partie des vitraux.
Les travaux de réfection furent long à mettre en oeuvre dans l'attente des dommages de guerre. Ce n'est qu'en 1932 que l'église fut à nouveau consacrée sous le nom de Saint Vaast, évêque d'Arras et de Cambrai et qui aurait initié Clovis au catholicisme (Ve siècle).

Le style choisi pour l'église de Wambrechies est le néo-gothique. La nef centrale est longue de 30 m et culmine à 18 m de haut.
On peut y admirer un ensemble de vitraux, restaurés en 2004 et peints par Haussaire, un maître verrier du XIXe, douze statues polychromes de près de 2 m de haut représentant des Saints sont nichées tout autour de la nef.

Et si vous levez la tête, vous pourrez admirer l'orgue et ses 1624 tuyaux.

Si le plus grand mesure près de six mètres, le plus petit vous sera invisible puisqu'il ne mesure que quelques millimètres. Il est l'oeuvre d'un célèbre facteur d'orgue bruxellois, Shyvens, qui en fait un instrument "romantique" aux sonorités brillantes.

L'église Saint Vaast est ouverte tous les vendredis, ainsi que le dimanche après midi (du 15 avril au 15 octobre).

L'histoire du clocher

Lors de la construction, le coq au sommet du clocher de l'église St Vaast culminait à 72 m. Aujourd'hui, le clocher ne s'élève plus qu'à 45 mètres. La flèche qui le surplombait a disparu.
Cet évènement s'est déroulé pendant (et à cause de) la seconde guerre mondiale. L'armée allemande, qui occupait la région, utilisait l'aérodrome de Bondues, notamment pour ses bombardiers. Or il se trouve que le clocher est dans l'axe des pistes et empêchait les décollages en escadrille de ces derniers.
L'armée occupante décide de le démonter et commence par retirer 44 des 48 points d'ancrage. Dans un premier temps, les angles sont maintenus mais le 14 novembre 1940, une tornade s'abat sur la ville et la force du vent précipite l'ouvrage au sol où il se brise.

Visites

L'Office de Tourisme du Val de Deûle organise des visites guidées.

En savoir +

L'église en photos

Eglise St Vaast

Eglise St Vaast 3/4 arrière

Eglise St Vaast depuis le château

Expo

Histoire de l'église et de sa restauration

Le service culture de la ville a créé cette exposition consacrée à l'histoire du bâtiment et à celle de sa restauration (tout particulièrement celle des vitraux), à l'occasion des Journées européennes du Patrimoine 2013.

> Vous pouvez la découvrir sur l'espace Calaméo de la Ville, en cliquant ici.

Prêt de l'exposition

Pour les structures intéressées, notez que cette expo est disponible en prêt gratuit (douze panneaux durs, de 5 mm d'épaisseur, au format A0).

> service culture, 03 28 38 84 53 ou par mail, ci-dessous :

Service culture